Coup d’oeil sur DVF

Coup d’oeil sur DVF

DVF, pour Demande de Valeur Foncière, est une base données interactive ouverte au public depuis le 24 avril 2019. Elle regroupe l’ensemble des ventes immobilières sur les cinq dernières années.

Au-delà de tous les sujets de confidentialité des personnes, cette ouverture publique permet de mettre fin à cette opacité des transactions pour les particuliers. Elle vient ainsi répondre à la loi Essoc du 10 août 2018 visant l’ouverture progressive au public des bases de données constituées par l’Etat.

Si l’essentiel des transactions d’Ile-de-France pouvait déjà être consulté moyennant finance sur la base des notaires (B.I.E.N.), si les notaires disposaient également de leur base PERVAL pour le reste de la France, et si depuis le 1er mai 2017, la base de données PATRIM a été mise en place pour le contribuable sur la plateforme impots.gouv.fr, cette nouvelle base DVF semble pouvoir se substituer à toutes ces bases existantes, rendant ainsi une plus grande transparence au marché.

Robine & Associes y voit un réel progrès dans l’accès aux données. Un effet d’aubaine sera possible pour des sites tels que MeilleursAgents ou PriceHubble. Et si certains professionnels de l’immobilier pourraient rapidement s’en inquiéter, nous pensons qu’il s’agit d’un outil précieux pour l’expert immobilier qui pourra ainsi renforcer son analyse du marché et s’adapter au cas d’espèce.

On regrettera toutefois que DVF se cantonne aux cinq dernières années, en supprimant l’historique pour les années antérieures. Par ailleurs, à la différence de la base BIEN ou de PATRIM, les références sont moins détaillées (période de construction, situation d’occupation, étage, nature des annexes, sont autant d’éléments qui ne sont pas mentionnés).

Affaire à suivre donc…

 

Source : https://app.dvf.etalab.gouv.fr/

Jean-Philippe MONNET

Jean-Philippe Monnet a rejoint le cabinet en 2012. Il assure aujourd’hui le traitement de dossiers à forts enjeux juridiques et financiers et est expert référent en matière d’hôtellerie, d’établissements de santé, de concessions automobiles, pour des sujets d’estimation en valeur vénale, valeur locative et en indemnité d’éviction.

Comments are closed.